Les vilains pièges de l’automatisation et autres farses similaires

Autor: Eduardo
Fecha: 21 de mars de 2021
Categorias: Entrada

Et… quelle sorte de CAT tool utilisez-vous ? Nous avons un fantastique projet de MTPE pour vous !

Combien de fois avons-nous reçu d’offres de projets comprenant ce genre de « petite note » ?

Sol Marzellier Traductores TM n’accepte pas cette sorte de projet ni oblige ses collaborateurs à travailler de manière automatisée. EU Business News nous a décerné un prix en 2020 en grande partie car nous ne suivons pas ces tendances et plaidons en faveur de traductions effectuées par des êtres humains.

Nous vous expliquons pourquoi, ainsi que les nombreux motifs sur lesquels nous nous fondons.

Prenons tout d’abord les CAT tools, par exemple, et je ne critique pas les linguistes qui les utilisent, plutôt les clients qui veulent nous obliger à le faire. L’ensemble tend toujours vers le même résultat : rabaisser les honoraires du traducteur.

Le « fabuleux » outil analyse le texte et nous nous trouvons face à un rapport ayant réalisé le décompte des mots gold, nouveaux, renouvelés, fuzzies, no match et une longue liste d’etc. incompréhensibles. Évidemment, seuls les mots nouveaux se règlent, même s’ils sont au nombre de 2.000 face à 10.000 renouvelés.

De grâce, un peu de respect, nous ne sommes pas débiles !

Il y a quelque temps, je réalisais une traduction assez longue qui fut postérieurement révisée par le biais de l’un de ces outils. Je reçus un rapport d’erreurs, me communiquant en outre que j’allais être pénalisée. Les bras m’en tombèrent lorsque j’évaluais ce que ce maudit outil considérait comme une erreur : il ne faisait aucune différence entre le singulier et le pluriel, tous les mots au pluriel furent considérés comme une erreur de traduction. Grosse colère à part, je perdis une heure en expliquant au client tout en l’étayant, que le pluriel existe bien en français et doit être différentié du singulier.

En outre, ces outils sont excessivement chers et leur fonctionnement, compliqué, à chaque jour suffit sa peine.

Le MTPE (Machine Translation Post Editing) consiste en la tâche géniale de remettre au traducteur un texte extrait d’une machine (Google Translate, par exemple) et lui demander de lui donner un sens comme si le travail avait été effectué par un être humain, à moitié prix évidemment puisque, finalement, il s’agit tout simplement d’une révision, non ?

Et bien non, catégoriquement non !

Les machines, bien qu’elles aient beaucoup évolué, ne peuvent pas encore remplacer un traducteur humain, et encore moins si la documentation dont il s’agit est juridique, par exemple. Une traduction juridique est un monde à part composé d’un vocabulaire très spécifique, de concepts qui existent dans un pays et dans l’autre non, qu’il est nécessaire d’expliquer. Les modèles auxquels la machine a recours sont insuffisants dans ces cas, elle omettra donc certains termes, les laissera dans la langue d’origine ou entraînera de graves erreurs qu’un traducteur juridique ne peut pas se permettre.

Double travail, trop plein d’énergie gaspillé, pour une aumône… la cerise sur le gâteau !

Et certains clients non natifs se permettent de réviser un texte en le traduisant à l’envers grâce à Google Translate ! Nous sommes bel et bien perdus…

Il existe d’autres types de supercheries qui ne sautent pas aux yeux au premier abord : le combiné transcription/traduction/voice-over dont le client ne règle que les honoraires correspondant au voice-over (en connaissance de cause, cela m’est arrivé récemment) car il est payé à l’heure, ce qui est beaucoup plus pratique (comme les traductions directement réalisées sur des plateformes).

Plus pratique pour qui ? Bien évidemment, pas pour le traducteur qui devra tout d’abord transcrire le texte (fichier audio généralement de mauvaise qualité) et le traduire. Il y passera des heures finalement perdues qui auraient dues être réglées conformément à leurs honoraires correspondants et concepts particuliers.

De nouveau, de grâce, un peu de respect pour les nobles professionnels que nous sommes !

Personnellement, je proteste et je proteste énergiquement, et j’affirme que je réalise mon travail de manière tout à fait professionnelle tout étant très heureuse de le faire, en ayant recours à Internet, aux dictionnaires de toujours et spécialisés, et fora où je peux débattre de mes doutes avec mes pairs.

Sol, CEO de Sol Marzellier Traductores TM.

Acerca del autor

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras aliquet pretium volutpat. Quisque quis diam tincidunt, rutrum ante a, volutpat odio. Vivamus tempus nisl sed aliquet dignissim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sello RGPD clickDatos
Award 2019
Award 2018
Facebook instagram LinkedIN
Copyright2022 Sol Marzellier Traductores TM. Tous droits réservés. Toute reproduction de ce site, qu’elle soit totale ou partielle, est interdite.
Notre site Web utilise des cookies.

Nous utilisons des cookies propres et de tiers afin d’analyser votre interaction avec notre site Web, et ainsi améliorer nos services et votre expérience en matière de navigation. Vous pouvez obtenir plus d’informations et configurer vos préférences CI-APRÈS.